Micro finance communautaire : Des femmes se partagent 100 millions de francs CFA à Houndé

En cette matinée de samedi 12 décembre 2020, les femmes de Houndé se sont retrouvées afin de partager le fonds de la micro finance communautaire. Initiée sous la houlette du maire de la ville, la micro finance communautaire est une initiative qui vise à aider les femmes à bénéficier de formations et « toute l’attention nécessaire pour réussir ».

Depuis 2016, les femmes de la ville de Houndé se retrouvent pour un partage du fonds de la micro finance communautaire. Selon les propos du maire de la ville Dissan Bouriema Gnoumou, c’est un rêve qui est devenu une réalité. « Nombreux sont ceux qui n’y avaient pas cru. Certains ont pensé que ça ne ferait que deux jours. D’autres disaient qu’elle allait mourir très bientôt de sa belle mort », a-t-il dit.

Techniquement, la micro finance communautaire mise en place à Houndé consiste à regrouper les femmes par groupe de 25. Par la suite le groupe tient des réunions pour déterminer la somme d’épargne par semaine. Un aspect fondamental pour la réussite de l’opération est l’entente au sein du groupe. Selon le maire de Houndé, les femmes se réunissent par affinités pour ne pas créer des tensions entre les membres du même groupe.

Chaque membre recevra en moyenne 85 000 Francs CFA

Sur l’impact de cette initiative dans la vie des femmes de la commune de Houndé, elles ont indiqué que la micro finance communautaire a un impact positif sur leur vie. C’est une indépendance financière qui est ainsi suscitée. « Nous sommes contentes de la micro finance communautaire. Ça nous aide dans la gestion de nos foyers », disent-elle. En plus de cette autonomie financière, le concept intègre également la notion d’éducation financière.

Du côté de la municipalité, on entend prendre des dispositions pour améliorer le concept. « Ce qui est certain, c’est que la mairie va s’engager naturellement », a indiqué Dissan Bouriema Gnoumou. Et comme première étape, il a expliqué qu’ils veulent créer une fédération des différents groupes. Pour ce 5ème partage du fonds, chaque membre recevra en moyenne 85 000 Francs CFA. La somme totale s’élève à environ 100 millions de francs CFA.

source : Burkina 24