Agence de crédit pour l’entreprise privée (Acep) : Une nouvelle identité visuelle pour être plus proche de la clientèle

Le représentant du ministre en charge de l’Economie, Idrissa Compaoré, accompagné du directeur général de l’Agence française de développement au Burkina Faso, Tanguy Denieul, ont procédé, le vendredi, 25 octobre 2019 à Ouagadougou, à la coupure du ruban marquant le lancement officiel de la nouvelle identité visuelle de l’Agence de crédit pour l’entreprise privée (Acep) Burkina. Elle affiche désormais le logo qui est représenté par la main tendue qui brise toute barrière et scelle le partenariat.
Acep-Burkina est une institution de microfinance créée en juin 2012 sous la forme de société anonyme avec conseil d’administration au capital social de 1 150 000 000 F CFA. Sa principale mission est de « fournir des produits et services financiers et non-financiers accessibles aux très petites, petites et moyennes entreprises des zones urbaines et périurbaines dans le but de les accompagner dans leur croissance économique et sociale ».
Après sept ans d’existence, cette institution de microfinance a changé d’identité visuelle dans le but de rester plus proche de sa clientèle en rejoignant Acep Group. La nouvelle identité a été dévoilée lors d’une cérémonie de lancement le vendredi 25 octobre 2019 à Ouagadougou. Figuraient parmi les invités, les directeurs généraux des Acep du Cameroun et du Burkina Faso, sa Majesté Paspang-Naaba de Pissy, des partenaires techniques et financiers.


Au titre des modifications majeures, explique le directeur général de l’institution de microfinance, « il y a le changement des couleurs et du logo qui est représenté par la main tendue ; la main qui dit bonjour et qui scelle des partenariats ; la main qui accompagne. Nous avons choisi deux couleurs principales. Le bleu turquoise qui est visible et le vert teint qui est aussi visible. Tout ça, c’est pour nous rapprocher plus de notre clientèle pour être plus visible, plus compétitive sur le marché ». A l’Acep-Burkina Faso, « le client est roi ». « Nos équipes et moi-même, nous nous tiendrons toujours prêts pour faire de chacune de vos visites un gain ».
Consciente des perpétuelles mutations de l’environnement économique et des besoins évolutifs de la clientèle, Acep se met à l’heure du numérique et de l’innovation avec plusieurs services à valeur ajoutée. Au nombre desquels les crédits flash, le renouvellement automatique du crédit, la collecte mobile de l’épargne, les remboursements d’échéance à distance, les garanties de soumission, les dépôts à terme, l’épargne éducation, santé, pèlerinage. Ces services à valeur ajoutée verront le jour très prochainement.


En termes de performance, depuis 2013, l’Acep a injecté plus de 100 milliards de F CFA dans l’économie du Burkina Faso sous forme de fonds de roulement au bénéfice de plus de 20 000 entrepreneurs. En ce qui concerne le réseau de distribution, il est composé de sept agences implantées dans quatre des plus grandes villes du Burkina Faso, à savoir Ouagadougou avec trois agences, Bobo-Dioulasso avec deux agences, une agence à Koudougou et une agence à Kaya. « Ces réseaux connaîtront une extension les jours et mois à venir avec l’ouverture de deux nouvelles agences dans la ville de Ouagadougou et d’une agence à Ouahigouya », a laissé entendre M. Kirakoya devant un parterre d’invités.
Idrissa Compaoré, qui s’exprimait au nom du ministre en charge de l’Economie, a loué les performances réalisées et indiqué qu’elles traduisent sans doute le niveau de maturité et surtout le degré d’engagement des acteurs dans le financement de la microentreprise en Afrique et en particulier au Burkina Faso. De son avis, la nouvelle identité visuelle est une invite à plus de professionnalisme, car « les organisations qui réussissent sont celles qui sont résolument orientées vers la satisfaction de leurs clients et qui ont parfaitement intégré les besoins réels de ces derniers dans leur processus ».

Le directeur général de l’Agence française de développement au Burkina Faso, Tanguy Denieul, à propos de sa présence à la cérémonie, a déclaré : « On m’a demandé de parrainer cet évènement il y a quelques semaines. J’ai évidemment dit oui, parce que l’AFD est un partenaire d’Acep depuis l’origine. Pas seulement au Burkina Faso mais partout où il y a des ACEP. Ici, depuis 7 ans maintenant, nous sommes un partenaire de confiance de l’Acep. Nous avons donné de l’argent afin que Acep puisse s’établir au Burkina Faso et faire son métier (…) ».

Source : lefaso.net