Semaine Africaine de la Microfinance 2017

La Semaine Africaine de la Microfinance (SAM) est une conférence organisée à l’initiative des réseaux africains AMT (African Microfinance Transparency), MAIN (Microfinance African Institutions Network) et AFRACA (Association Africaine du Crédit Rural et Agricole) et par ADA avec le soutien de la Coopération luxembourgeoise.
L’ambition principale de la SAM est de devenir l’événement phare de la microfinance en Afrique, une référence qui permettra de gagner du temps et de l’efficacité.
La SAM c’est une semaine entière pour :

- rencontrer les décideurs du secteur, les bailleurs publics et privés, les directeurs d’IMF et les investisseurs en microfinance ;

- trouver des partenaires et conclure de nouvelles collaborations ;

- étendre et développer votre réseau de contacts ;

- partager les bonnes pratiques et les expériences innovantes ;

- accélérer l’inclusion financière sur le continent.

Cette année, la conférence se tiendra du 9 au 13 octobre 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie, sur le thème : “Accompagner les PME : une nouvelle ère pour la finance inclusive”.

Un thème qui permettra d’aborder la mésofinance, c’est-à-dire le financement et développement des très petites, petites et moyennes entreprises (TPE/PME).
Le terme mésofinance désigne un segment de l’offre de financement à l’entreprise généralement peu ou pas développé par les institutions de microfinance et par les banques.

Ce segment peut se définir comme compris entre le plafond des prêts relevant de la microfinance et le plancher du crédit bancaire. Entre ces deux limites se trouve un chaînon manquant où les petites et moyennes entreprises peinent à se financer et à se développer. La question de leur impact en termes de création d’emplois, en particulier pour les jeunes, sera particulièrement ciblée.

La thématique de l’emploi des jeunes constitue en effet un sujet d’importance pour le continent : selon la Banque Mondiale, plus de 11 millions de jeunes arriveront chaque année sur le marché du travail en Afrique au cours des dix prochaines années. Il s’agira d’aller au-delà de la microfinance ou de l’inclusion financière classique pour se focaliser sur l’inclusion économique et la création d’emplois en Afrique. Au Nord comme au Sud, le segment des TPE/PME représente l’un des principaux moteurs de croissance économique et de développement de l’emploi. Or l’économie des secteurs productifs en Afrique repose le plus souvent sur quelques grandes entreprises qui exploitent des produits de base de types agricoles ou miniers, exportés sans processus de transformation donc sans valeur ajoutée, majoritairement sur un secteur informel qui dans les faits, fournit 80 à 90 % de l’emploi. 

- CONSULTER L’AGENDA DE LA SAM

- INSCRIVEZ VOUS : http://www.ada-microfinance.org/fr/evenements/semaine-africaine-microfinance/inscriptions

-  Plus d’informations sur :http://www.ada-microfinance.org/fr/evenements/semaine-africaine-microfinance